Pourquoi maintenir l’avortement

dans le code pénal?

En Belgique aussi, la société civile se mobilise pour le droit des femmes à décider.
46 ans après le «Manifeste des 343» en France,
le Collectif belge des 350* publie son propre manifeste.

Ajoutez votre nom. Signez vous aussi le Manifeste des 350

Collectes des données

Les traitements de données à caractère personnel relatifs à ce site sont soumis à la loi fédérale belge et à la Directive communautaire européenne 95/46 du 24 octobre 1995.

Nous conservons dans une base de données les données personnelles communiquées par les visiteurs qui signent le Manifeste de 350 ou utilisent le formulaire de contact sur le site www.manifestedes350.be.

Utilisations des données

Les données enregistrées suite à la signature du Manifeste des 350 sont utilisées dans le cadre du dit Manifeste. Le Collectif belge des 350 se réserve le droit d’envoyer par email aux signataires de l’information relative au Manifeste des 350 et à la sortie de l’avortement du Code pénal.

Les données enregistrées suite à l’utilisation du formulaire de contact ne sont utilisées que dans ce cadres précis.

Transmission de données à des tierces parties

Les données personnelles des signataires ou de tout autre utilisateur de ce site web ne seront pas communiquées à des tiers.

Contrôle de vos renseignements personnels

Accès, modification ou suppression des données personnelles

Conformément à la loi, vous disposez d’un droit d’accès aux informations qui vous concernent ainsi qu’un droit de correction ou de suppression.

Pour exercer ce droit, veuillez contacter le Collectif belge des 350.